header.jpg

Articles Header Bidding à la une

 March 23, 2018

Google aux éditeurs: adoptez Better Ads Standards ou soyez bloqués par Chrome !

La Coalition for Better Ads lance son programme Better Ads Experience pour lancer la nouvelle année, tandis que Google, qui est membre de la Coalition, lance une initiative plus large via son navigateur Chrome. Les deux efforts conjugués signent le lancement d’un mouvement résigné à nettoyer le marché du média digital.

 

Alors que les deux approches visent à créer une meilleure expérience en ligne pour les lecteurs, et à promouvoir de meilleures pratiques publicitaires, nous nous attendons à une certaine confusion lors des déploiements initiaux, nous allons donc décomposer ce programme pour vous.

Qu'est-ce que le Programme Better Ads Experience ?

La Coalition a été créée pour mettre en place des normes soutenues par la recherche qui définissent ce qui constitue une «mauvaise» publicité, et les entreprises qui participent au programme Better Ads Experience ont accepté que les publicités dont le scoring est inférieur à un certain seuil soient supprimées de leurs sites Web.

 

Dans le cadre de ce programme, la Coalition reconnaît qu'il existe certaines «entités chargées de la mise en œuvre» telles que les navigateurs qui pourraient utiliser les normes dans leurs propres initiatives pour filtrer les publicités et nettoyer l'écosystème numérique. Google, membre de la Coalition, sera considéré comme une entités chargées de la mise en œuvre et inclura un composant dans son navigateur Chrome qui bloquera automatiquement les publicités incriminées des sites des éditeurs participants.

 

Cependant, le géant de la recherche sur Internet va au delà de cela. En effet, bien que le programme de la Coalition soit sur une base de volontariat et exige que seuls les sites participants respectent ses normes, Google a annoncé qu'il prévoyait d'appliquer les Standards de “Better Ads” à tous les sites Web accessibles via Chrome, qu’ils soient membres du programme Better Ads Experience ou non.

Quel rôle jouera Google?

Si vous décidez de participer au programme Better Ads Experience avec la Coalition, vous serez tenu de respecter les normes Better Ads, mais vous aurez le temps de faire des corrections. Cela signifie qu'en tant que partenaire de la Coalition, vous disposez de 30 jours pour corriger ou supprimer de votre site les annonces qui ne répondent pas aux normes définies, et vous avez également la possibilité d'engager une entité de résolution de conflit tierce pour contester toute décision sur la non-conformité. Tout cela sera géré par la Coalition, qui comprend des éditeurs, des annonceurs, des agences de publicité, des sociétés publicitaires et des pure players Internet telles que Google, Microsoft et Facebook.

 

Les non-participants ne seront pas affectés par les normes et les pratiques de la Coalition - sauf en ce qui concerne l'initiative de Google, bien sûr. Alors que les partenaires de la Coalition feront évaluer leurs sites et que les conflits seront réconciliés par la Coalition, les non-participants seront soumis au jugement de Google. Si vous décidez de ne pas participer au programme de la Coalition, mais que vous accédez à votre site Web via le navigateur Chrome de Google, vous serez soumis aux normes Better Ads. Au crédit de Google, les éditeurs disposeront également de 30 jours pour corriger les éventuelles annonces problématiques, mais il n'est pas certain que les éditeurs puissent contester les annonces bloquées par erreur au-delà des 30 jours. .

 

Il est important de noter ici que la Coalition for Better Ads n'approuve pas l'initiative de Google, car elle pourrait entraîner le blocage d'annonces acceptables. Actuellement, les barrières technologiques empêchent Google (ou toute autre entités chargées de la mise en œuvre) de filtrer uniquement les annonces qui ne répondent pas aux normes. En pratique, toutes les annonces doivent être bloquées. La Coalition espère que les progrès de la technologie feront du «filtrage» une réalité.

Comment cela va-t-il fonctionner?

Que vous participiez au programme Better Ads Experience ou que vous respectiez uniquement les standards lorsque vous accédez à votre site via Chrome, vous devez savoir quelques éléments sur ce à quoi vous devez vous attendre.

 

Tout d'abord, il y a les types d'annonces qui ne respectent pas les normes Better Ads. Pour les sites Web sur desktop, les annonces suivantes seront bloquées par les navigateurs participants:

 

 

 

Sur les appareils mobiles, les annonces bloquées sont les suivantes:

 

 

 

Pour faciliter l'accès des éditeurs au programme, il a été signalé que la Coalition cherche à se mettre graduellement en conformité avec les normes mises en place.

 

 

Afin de réussir les éditeurs doivent avoir avoir 93% des pages de leurs site conforme aux normes “Better Ads”. Cela signifie que si une entités chargées de la mise en œuvre - comme Google - évalue 100 pages d'un site d'actualités, et que sept de ces pages ont de mauvaises annonces, elles seront autorisées à continuer à diffuser ces annonces sans pénalité.

 

Si, toutefois, huit des 100 pages jugées ont des publicités intrusives, ces dernières verront leurs publicités bloquées. Par la suite, pour les quatre prochains mois, au plus 5% des pages seront autorisées à diffuser des annonces qui se situent en dessous du seuil. À partir de là, les sites Web seront tenus à un niveau beaucoup plus élevé, avec seulement 2,5 pour cent des annonces évaluées autorisés à tomber en dessous du seuil avant toute action.

 

Cela signifie que toutes les annonces ne doivent pas nécessairement être conformes aux normes, bien que l'on puisse espérer que cela éloigne définitivement les éditeurs et les annonceurs de ces annonces intrusives.

 

La publicité en ligne a été un véritable Far West pendant des années.La Coalition comprend que le changement ne sera pas un processus du jour au lendemain

Pourquoi est-ce important?

Dans leur annonce, Google souligne qu'ils espèrent que le déploiement de l'adblocker de Chrome convaincra les internautes qu'ils n'ont pas besoin d'utiliser leurs propres adblockers. Cela profiterait aux annonceurs, qui verraient plus de retour sur investissement pour leurs annonces, et aux éditeurs, qui verraient une qualité d'expérience utilisateur accrue pour leurs sites.

Télécharger le guide du header bidding