header.jpg

Articles Header Bidding à la une

 novembre 15, 2017

Tout ce que vous devez savoir sur Ads.txt

La notion de transparence dans la publicité programmatique est devenue un enjeu majeur pour les agences, les annonceurs et les éditeurs. A ce titre, une initiative lancée par l'IAB Tech Lab appelée ads.txt est considérée comme une nouvelle norme importante dans le cadre de l’ OpenRTB.  


Ads.txt a pour but d’instaurer la transparence dans l'écosystème de la publicité programmatique et, devra avoir un impact considérable dans la réduction de la fraude publicitaire.


Ads.txt est un outil qui peut aider les annonceurs à éviter les vendeurs frauduleux qui arbitrent les domaines de l'inventaire et pratiquent l'usurpation d'identité. Adlive vous explique tout le mécanisme en détail!


Qu’est-ce que l’Ads.txt au juste?


Ads.txt est un fichier texte dont le format est approuvé par l'IAB et qui vise à alerter les participants aux transactions média digitales sur les ventes non autorisées.

Sa mission est simple : augmenter la transparence dans l'écosystème de la publicité programmatique. Ads.txt implique qu’il y aura un réseau connu de vendeurs  autorisés pour un inventaire déterminé. Il constitue ainsi une méthode simple, souple et sécurisée pour les éditeurs et les distributeurs qui leur permet de déclarer publiquement les entreprises qui sont autorisés à vendre leur inventaire publicitaire.


En créant un registre public des vendeurs autorisés pour un inventaire déterminé, ads.txt créera une plus grande transparence dans la chaîne de transaction du média digital et donnera aux éditeurs plus de contrôle sur leur marché et compliquera la vente d'inventaire frauduleux. À mesure que les éditeurs adoptent ads.txt, les acheteurs pourront plus facilement identifier les vendeurs d’inventaire autorisés pour un éditeur particulier, ce qui permettra entre autres, aux annonceurs d'avoir confiance lors de l'achat d'un inventaire authentique pour les éditeurs qu’il souhaite.


Similaire au fichier robots.txt, le fichier ads.txt ne peut être publié sur un domaine que par le webmaster d'un éditeur, ce qui le rend valide et authentique. En tant que fichier texte, ads.txt est facile à mettre à jour, ce qui le rend facile d’utilisation. Les données requises pour remplir le fichier sont facilement disponibles dans le protocole OpenRTB. Dans le but de permettre aux éditeurs de commercialiser leur inventaire via différents canaux de vente, ads.txt prend en charge les types de relations avec les canaux de distribution suivants :


  • Les propriétaires de domaines qui vendent sur des exchanges à travers leurs propres comptes
  • Les Ad networks qui vendent en programmatique au nom des propriétaires de domaine (l’éditeur).
  • Partenariats de syndication de contenu où plusieurs vendeurs autorisés représentent le même inventaire.


Comment ça marche?


Les éditeurs déposent un fichier texte sur leurs serveurs Web qui répertorie toutes les parties autorisées à commercialiser l'inventaire des éditeurs. De même, les plateformes programmatiques intègrent également des fichiers ads.txt pour confirmer l'inventaire des éditeurs qu’elles sont autorisées à vendre. Cela permet aux acheteurs de vérifier la validité de l'inventaire qu'ils achètent. Ads.txt fonctionne en créant un fichier accessible au public et qui répertorie les vendeurs autorisés à commercialiser l'inventaire de l'éditeur que les acheteurs programmatiques peuvent indexer et référencer s'ils souhaitent acheter l'inventaire auprès de ces vendeurs autorisés.


D’un point de vue opérationnel, les éditeurs participants doivent publier la liste de leurs vendeurs autorisés sur leur domaine. Les acheteurs programmatiques (DSP/SSP) peuvent ensuite effectuer leur recherche pour trouver le fichier ads.txt de l'éditeur afin de créer une liste de vendeurs autorisés pour chaque éditeur participant à leurs transactions. Les acheteurs programmatiques (DSP/SSP) peuvent ensuite créer un filtre pour faire correspondre leur liste ads.txt avec les données fournies dans la demande d'enchères OpenRTB.


Exemple: Exemple.com publie un fichier ads.txt sur son serveur Web répertoriant trois exchanges autorisés à commercialiser son inventaire, y compris les identifiants de compte de vendeur d'Exemple.com dans chacun de ces exchanges.


http://exemple.com/ads.txt:

# <SSP / Exchange Domain>, <SellerAccountID>, <PaymentsType>, <TAGID>

greenadexchange.com, 12345, DIRECT, AEC242

blueadexchange.com, 4536, DIRECT

silverssp.com, 9675, REVENDEUR


Remarque: Le numéro de Publisher.ID du vendeur sera indiqué dans le champ "SellerAccountID" du fichier ads.txt.


Un acheteur qui reçoit une demande d'enchère prétendant être exemple.com peut vérifier si l'exchange et SellerAccountID correspondent aux vendeurs autorisés répertoriés dans le fichier example.com/ads.txt.



ads.txt adlive.jpg




Comment les acheteurs peuvent-ils utiliser ads.txt pour vérifier qui est autorisé à vendre?


Si un vendeur et l’éditeur qu'il représente adoptent chacun la méthode ads.txt, les enchérisseurs peuvent vérifier la présence d'un fichier ads.txt dans leurs tags pour valider le fait que le vendeur et l'éditeur ont une relation légitime entre eux.


Existe-t-il d'autres moyens de vérifier quels vendeurs sont autorisés à utiliser ads.txt?


Oui. Disons qu'un acheteur a acheté un inventaire de l’éditeur X mais qu'il était sceptique quant à l'exchange sur lequel se trrouvait cet inventaire. Si l’éditeur X  utilisait ads.txt, l'acheteur pourrait se diriger vers l’éditeur X/ads.txt pour voir si l'exchange est répertorié comme un vendeur autorisé de l'inventaire de l’éditeur X.


L'IAB Tech Lab a publié un robot qui peut rapidement extraire les fichiers ads.txt du site web des éditeurs. Pour les acheteurs qui cherchent à vérifier les fichiers ads.txt pour plusieurs éditeurs, le robot d'exploration leur permet d'y parvenir plus rapidement.


Pourquoi est-ce important?


La revente non autorisée est un fléau majeur de la publicité programmatique, et à moins que les acheteurs ne contactent directement les éditeurs, ils n'ont aucun moyen de savoir quels SSP/ exchanges sont autorisés à commercialiser l'inventaire d'un éditeur en particulier. La création d'un fichier répertoriant les vendeurs autorisés devrait aider les acheteurs à déterminer quelles acteurs programmatiques ont un accès légitime à l'inventaire qu'ils recherchent.


Le projet ads.txt vise à prévenir divers types de fraudes à la publicité digitale dans l'écosystème en améliorant la transparence dans la supply chain programmatique.


Lorsqu'un annonceur achète des espaces d’un éditeur déterminé via le canal programmatique, il compte sur le fait que les URL qu'il achète ont été légitimement vendus par cet éditeur. Le problème est qu'il n'existe actuellement aucun moyen pour un acheteur de confirmer qui est responsable de la vente de ces espaces sur les exchanges, et il existe de nombreux scénarios différents lorsque l'URL transmise peut ne pas être une représentation exacte de ce que l'impression vendue est. Bien que chaque impression inclut déjà des informations sur les éditeurs du protocole OpenRTB, y compris l'URL de la page et Publisher.ID, il n'existe aucun enregistrement ou information confirmant qui possède chaque Publisher.ID, ni aucun moyen de confirmer la validité des informations envoyées dans l'enchère RTB de la demande, laissant la porte ouverte à la contrefaçon et la fraude sur l'inventaire.



Y a-t-il des inconvénients?


Cela dépend à qui vous demandez ! Pour les fournisseurs de services qui prospèrent grâce à la revente non divulguée et à la fraude, cette initiative pourrait réduire leur activité si elle avertit les acheteurs de leurs pratiques douteuses.