header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       February 23, 2018

      1 éditeur sur 5 se tourne vers le Header Bidding hybride.

      Il y a quelques jours, eMarketer a publié une nouvelle étude montrant l'adoption croissante du Header Bidding chez les éditeurs.

       

      Étant donné le rythme effréné auquel la technologie et les normes ont évolué dans l'industrie, l'étude a pu démontrer une accélération significative de l'adoption du header bidding au cours des six derniers mois.

       

      Il y a déjà près de trois ans que les éditeurs ont commencé à utiliser le Header Bidding pour commercialiser leur inventaire publicitaire. Cela a révolutionné la publicité digitale, car le Header Bidding leur permettaient d'offrir simultanément leurs inventaires à plusieurs sources de demande (SSP, Ad Exchage, Ad Network) avant de passer les appels à leurs serveurs publicitaires.

       

      Auparavant, les éditeurs utilisaient une approche appelée “Waterfall” qui transmettait les enchères de manière séquentielle d'une source de demande à l'autre. Étant donné que le Header Bidding a permis à plus sources de demande d'être en concurrence pour le même inventaire, les éditeurs ont vu les prix de leurs inventaires augmenter en raison de la concurrence accrue.

       

      L'inconvénient était que l'exécution de tous ces appels d'annonces en même temps ralentissait les temps de chargement des pages puisque le modèle classique du Header Bidding hébergeait les appels d'annonces sur les navigateurs des utilisateurs.

       

      Pour atténuer ces problèmes de latence, il y a un peu plus d'un an, plusieurs fournisseurs de technologies publicitaires ont développé des solutions Header Bidding qui hébergeaient les appels d'annonces sur des serveurs Web. Le déplacement des appels d'annonces depuis les navigateurs des utilisateurs vers les serveurs a considérablement réduit les temps de chargement des pages. Les initiés de l'industrie ont émis l'hypothèse que cette nouvelle forme de Header Bidding, communément appelée S2S, remplacerait le Header Bidding côté navigateur. Cependant, plutôt que de remplacer le Header Bidding côté navigateur par son cousin côté serveur, de nombreux éditeurs adoptent aujourd’hui les deux technologies.

       

      Les éditeurs commencent aujourd'hui à comprendre que leurs résultats commerciaux sont menacés lorsqu'ils ne mettent pas en œuvre la bonne technologie. La latence a eu un impact sur leur expérience utilisateur, décimant ainsi les impressions de qualité.

       

      Selon l'étude d'eMarketer, l'adoption du Header Bidding hybride a augmenté de plus de 50% depuis septembre 2017. Le taux d’adoption global atteindrait aujourd'hui 15% au niveau des éditeurs.

       

      Les multiples défis auxquels les éditeurs sont confrontés aujourd'hui rendent de plus en plus difficile la maximisation de la monétisation. Cependant, en mettant en place la bonne architecture technologique, la plupart des obstacles peuvent être surmontés, générant une rentabilité plus élevée et une meilleure expérience utilisateur.

       

      New Call-to-action 

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter