Zeta rachete la DSP Sizmek

This post is also available in: Español (Espagnol)

Sizmek vendra sa plate-forme de gestion de données, acquise auprès de Rocket Fuel et sa DSP un cloud marketing Zeta Global vendredi, pour un montant de 36 millions de dollars. Zeta paiera 5 millions de dollars en actions et 10 millions de dollars en espèces, avec environ 20 millions de dollars de plus sur la table, en fonction de l’efficacité avec laquelle Sizmek réglera ses autres dettes. Tout cela si, bien sûr, la transaction est validée.

Parier sur Sizmek : risqué pour certains

Les offres de rachat sont déclinées par de nombreuses bourses et société depuis la faillite de Sizmek. La raison est simple : l’entreprise en faillite à fatalement une propension à faire défaut sur les paiements.

Pour preuve, le nombre d’impressions disponibles sur le DSP Sizmek est passé de 284 145 765 la semaine précédant l’annonce de la faillite à 60 607 433 en début de semaine, selon un document déposé vendredi par le tribunal. Un pari risqué pour Zeta, mais qui peut rapporter gros.

D’autres secteurs de Sizmek sont aussi en vente : ses comptes de serveur de publicité principaux, la société PointRoll acquis en 2015, et Peer39 une solution pre-bid.

Zeta dispose des fonds nécessaires pour convaincre ses partenaires ad tech que Sizmek ne manquera pas ses paiements. Avec une levée de 140 millions de dollars en 2017, la société comporte 380 millions de dollars de financement.

This post is also available in: Español (Espagnol)

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut