header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       February 20, 2018

      Comment évaluer si votre configuration Ad Ops est efficace ?

      Souvent, les éditeurs utilisent les mêmes réseaux publicitaires sur de longues périodes, mais ils se demandent quand même si leur site a atteint son potentiel maximum. Peut-être que vous ressentez la même chose à propos de votre site Web et que vous vous demandez si votre configuration Ad Ops actuelle est efficace. Voici cinq conseils essentiels pour évaluer si la configuration de vos annonces fonctionne de manière optimale

      1. NOMBRE D'ANNONCES PAR PAGE

      Pourquoi est-il important de comptabiliser vos annonces par page? Si vous avez trois annonces par page, mais que lorsque vous calculez vos impressions divisées par pages vues (formule pour calculer les annonces par page) et n'en avez pas atteint plus de deux, cela veut dire que la diffusion de vos annonces présente un problème. Assurez-vous d'avoir calculé toutes les impressions facturables pour obtenir le nombre d'annonces par page. Si les résultats sont toujours les mêmes, vérifiez quel bloc d'annonces ou emplacement reçoit des impressions inachevées/non remplies et examinez chaque élément de campagne pour vérifier qu’un ciblage précis a bien été mis en place.

      2. PAGE RPM

      Évaluez votre RPM de page pour déterminer quel revenu votre site Web génère par page.

      Le RPM page est calculé de la manière suivante (revenus estimés / nombre de pages vues) * 1000

      Le Page RPM est un indicateur important à utiliser lors de l'optimisation de vos revenus. Testez sa performance en modifiant les positions de vos annonces et en réduisant les partenaires de demande que vous estimez les moins pertinents pour les revenus globaux de votre site.

      3. POURCENTAGE D’ECART ( DISCREPANCY) :

      La différence de comptabilisation des iimpressions se produit lorsque vous envoyez des impressions à un partenaire de demande et qu'ils ne sont pas en mesure de remplir des espaces publicitaires avec des annonces. Cela se traduit par un faible CPM et de faibles revenus provenant de cette source de demande. Un niveau de d’écart accepté est de l'ordre de 5% à 7%. Si votre écart tend à être plus important, vous devez placer un tag passback pour monétiser les impressions inachevées/non remplies. Cela est l’énorme défi avec une configuration en cascade/waterfall. De nombreuses impressions sont perdues et il est difficile de suivre et de déterminer quel annonceur contribue à ces écarts. Il est alors préférable de remplacer ces réseaux publicitaires par des partenaires Headerbidding car ils proposent un taux de remplissage de 100%.

       

      La différence d'impression est calculée par (Votre nombre d'impressions - Leur nombre d'impressions) / votre nombre d'impressions

      4. TENDANCE DES REVENUS

      Comparez le revenu avant et après l'ajout de la nouvelle solution Headerbidding ou du partenaire ad network dans votre pile de requêtes. Après avoir ajouté ce partenaire, comment cela a-t-il affecté les performances de vos autres partenaires existants? Y a-t-il eu une augmentation significative de votre performance globale? Si votre performance globale augmente, cela signifie que le partenaire que vous avez ajouté est précieux pour votre configuration, et vous devriez lui accorder plus de volume.

      5. ÉVALUER LE TAUX DE REMPLISSAGE (fill rate) :

      Le fill rate (taux de remplissage) est un indicateur pertinent pour mesurer l'efficacité d'un réseau publicitaire à maximiser le nombre d'annonces diffusées sur votre site. La formule utilisée ici est très simple :

       

      fill rate = impressions / requêtes

      impressions : total des annonces remplies avec succès

      requêtes : nombre total des annonces

       

      Un fill rate de 100% est optimal, un partenaire de demande qui couvre moins signifie l'impossibilité de diffuser des annonces à chaque opportunité, ce qui entraîne au moins une perte de revenus potentielle pour l’éditeur. Cela peut se produire pour plusieurs raisons, notamment :

      • Manque de demande (pas de publicité provenant d'offres directes ou de réseaux publicitaires pour un emplacement)
      • Erreur technique / configuration technique sous-optimale
      • Blocage des publicités : certain visiteurs utilisent des ad blocker pour empêcher la diffusion des annonces.

      Ici, chez Adlive, nous étudions individuellement le cas de chaque publisher en mettant en concurrence et testant un large panel de partenaires de demande et en mettant en œuvre des techniques d'optimisation d'annonces sophistiquées pour permettre à notre solution de maximiser la rentabilité de l’inventaire de nos éditeurs.

       

      New Call-to-action

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter