header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       March 09, 2018

      Comment GDPR pourrait bénéficier aux éditeurs

       

      La décision de l'Union européenne sur le règlement général sur la protection des données (GDPR) devrait enfin entrer en vigueur en mai prochain. Tandis que beaucoup d’acteurs sont conscients des pièges potentiels entourant la nouvelle législation, les éditeurs avertis devraient saisir les occasions fantastiques qu'il présente.

       

      Une grande partie du débat autour de GDPR à ce jour a été axé sur ses aspects punitifs. Pour la grande majorité des éditeurs non préparés, c'est sérieux. Et oui, ces règles s'appliqueront à tous ceux qui cherchent à faire des affaires en Europe, qu'ils soient basés sur le continent, aux États-Unis ou ailleurs.

       

      Dans une perspective plus large, il existe une possibilité de faire en sorte que le GDPR profite aux éditeurs dans un certain nombre de domaines. Bien que ces changements de règles soient conçus en fonction des intérêts des consommateurs, il y a beaucoup d’opportunités à y regarder de plus près.

      Éduquer à travers l'opt-in

      Un rapport publié l'année dernière par Edelman et l'Université de Cambridge a révélé que 71% des utilisateurs croient que les marques ayant accès à leur données personnelles l'ont probablement utilisé de manière contraire à l'éthique.

       

      Le cynique pourrait être enclin à féliciter les répondants pour leur perspicacité, mais le renforcement de la confiance du consommateur autour d'une industrie qui n'est pas connue pour sa transparence devrait être pris au sérieux. Les nouvelles règles introduites par le GDPR autour du consentement explicite à l'opt-in offrent l'opportunité de répondre à certaines de ces préoccupations.

       

      Les éditeurs capables d'expliquer de manière claire et transparente comment leurs données collectées seront utilisées ont une chance de voler la vedette à leurs rivaux. Pourvu que ces explications soient raisonnables et faciles à comprendre pour les personnes extérieures à l'industrie, une plus grande confiance entre un utilisateur et l'éditeur doit être encouragée.

      Retarder la croissance des Ad Blockers

      Le résultat du fait d'être plus direct avec les utilisateurs finaux - et de leur donner la possibilité d'opter ou non sur des publicités ciblées - est l'occasion de freiner la prolifération rapide des Ad Blockers. L'année dernière, l'enquête de HubSpot sur l'utilisation des AdBlockers a révélé que 84% des utilisateurs étaient d'accord ou fortement d'accord avec le fait que les publicités intrusives leur laissaient une mauvaise opinion des sites et des marques qui les utilisaient.

       

      Cependant, la même étude a révélé que 77% souhaitaient également qu'il y ait un moyen de filtrer les annonces au lieu de les bloquer complètement.

       

      Selon votre niveau d'optimisme, cette dernière statistique est une honte criante ou une nouvelle positive pour les éditeurs. Les Adblockers ne discriminent pas : soit tout soit rien.

      Mais que se passe-t-il si les données collectées grâce à ces nouvelles normes intégrées peuvent fournir plus d’information sur ce que les utilisateurs apprécient, et beaucoup moins sur ce qui pourrait être considéré comme intrusif?

       

      La seule façon possible d'inciter les utilisateurs à enlever leurs œillères est de diffuser des annonces pertinentes. GDPR et la communication associée qui accompagnera sa mise en place est l'occasion parfaite pour répondre à certaines de ces préoccupations profonde.

      De meilleures annonces rendent les utilisateurs plus heureux et les campagnes réussies.

      A partir de 2018, le ciblage des utilisateurs sera basé sur des données qui ont été recueillies de façon éthique et avec le consentement explicite des utilisateurs.

       

      Et en combinant ces données avec le ciblage le plus sophistiqué sur le marché, il y a une chance de vraiment faire avancer l'idée que les publicités ressemblent davantage à des recommandations personnalisées et moins à des obstacles à surmonter.

       

      Aussi onéreux que de se conformer au GDPR peut apparaître au premier abord, les éditeurs feraient bien de saisir l’opportunité de mettre en œuvre cette initiative. Demander explicitement aux utilisateurs d'accéder à leurs données ne présentera un avantage net que si les utilisateurs peuvent voir le changement important dans la qualité des publicités diffusées.

       

      En ce sens, il s'agit non seulement d'une opportunité pour les éditeurs, mais aussi d'une responsabilité de changer enfin la perception des consommateurs vis-à-vis de la publicité.

       

       

       

       

       

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter