header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       November 22, 2018

      Comment les SSP peuvent gagner des parts du marché sur Google ?

       

      Selon le rapport Advertiser Perceptions’ 2018 Programmatic Intelligence, Google Ad Manager est le SSP dominant. Mais les 154 éditeurs interrogés disent apprécier les plateformes qui propose des rapports contenant des statistiques détaillées car ils considèrent que cela n’est pas vraiment au point chez Google.

       

      "Google est le leader incontesté", a déclaré Kevin Mannion, responsable de la stratégie chez Advertiser Perceptions. «Les éditeurs veulent des partenaires qui les aideront à trouver de nouveaux moyens d’améliorer leurs revenus et d’augmenter leurs marges. C’est ceux-là qui finiront par gagner, et nous voyons les SSP évoluer dans ce sens. "

       

      Qu’est ce que les éditeurs évaluent ?

       

      Les éditeurs souhaitent travailler avec des SSPs qui les aident à prendre de meilleures décisions en partageant leurs rapports et leurs conseils. Les éditeurs ont classé ce point parmi leurs principaux critères de décision partenariat dans le rapport. Google s'est classé septième sur ce point, derrière AppNexus, PubMatic, Yahoo, Rubicon, OpenX et MoPub. «Les SSP qui gagnent du terrain aujourd’hui sont en mesure de résoudre ces problèmes cruciaux», a déclaré Mannion.

       

      Toutefois, Google occupe une place de choix dans un autre domaine que les éditeurs apprécient beaucoup: la protection contre les annonces malveillantes, les robots publicitaires et la fraude.

       

       

      Lorsque les éditeurs évaluent les fonctionnalités d’une plateforme SSP, ils accordent beaucoup d’importance à «la visibilité sur l’inventaire disponible» et les fonctionnalités de la private marketplace (PMP). Les éditeurs préférent MoPub, Yahoo et Google Ad Manager pour l’inventaire disponible, et PubMatic et Yahoo pour les fonctionnalités de leur PMP.

       

      Malgré un classement moins bon de Google Ad Manager dans certaines catégories, il domine tout de même les SSP avec un score de 52. A titre comparatif, PubMatic, AppNexus et Yahoo ont enregistré des scores d’environ 40, et OpenX et MoPub dans les 30. Un éditeur sur 4 choisirait Google s’il n’avait qu’un seul choix.

       

      Quels SSP les éditeurs utilisent le plus?

       

      Les éditeurs utilisent en moyenne 2.7 SSP et prévoient d’en utiliser 3.3. Depuis sa création, Advertiser Perceptions a mis à jour sa méthodologie de calcul du nombre moyen de SSP utilisés car l’ancienne méthode de calcul ne prenait pas en compte les éditeurs utilisant plus de 5 SSP. Ainsi, en utilisant cette nouvelle méthode, le nombre augmente de 2.7 à 4.4, et les éditeurs prévoient alors d’en utiliser 5.8.

       

      Advertiser Perceptions a constaté que la plupart des éditeurs utilisaient Google Ad Manager (42%) et, de manière surprenante, Yahoo for Publishers (31%). Après cela, les sept SSP les plus utilisés sont OpenX (30%), AppNexus (23%), MoPub (21%), PubMatic (20%) et Rubicon Project (19%). Index Exchange a fini à la dernière place avec 6% des éditeurs interrogés.

       

      "J'ai été un peu surpris qu’Index Exchange ne soit pas plus important", a déclaré Mannion. Cependant, les recherches effectuées par Advertiser Perceptions ces cinq dernières années, ont permis de constater des résultats similaires. "Ce n'est pas la première fois que nous considérons Index Exchange comme un joueur de second rang." D’autre part, le fait que Yahoo for Publisher soit le deuxième SSP le plus utilisé (31%), juste derrière Google (42%), surprend Mannion.

       

      Mannion a noté que Yahoo figurait également en bonne place dans le premier rapport de Advertiser Perceptions. One by AOL figurait également sur la liste. 11% des personnes interrogées ayant déclaré avoir utilisé la plateforme au cours des 12 derniers mois.

       

      "Nous pensons qu'il y a une confusion sur le marché concernant la fusion d’AOL et Yahoo au sein de Oath, et cela fait partie du défi d’interpréter les résultats", a déclaré Mannion.

       

      Le type d'éditeurs ayant répondu peut également avoir influencé les résultats, car ils peuvent avoir une vision différente selon la configuration utilisée pour monétiser leur site.

       

      45% des personnes interrogées travaillaient dans les ad opérations et 55% dans le département commercial; Mannion a ainsi déclaré que les résultats diffèrent selon les fonctions. 62% des personnes interrogées occupaient la fonction de vice-présidents et les 32% restants avaient des fonctions de directeur / manager.

       

      Grâce à sa console Admin et son module de reporting avancée, la technologie header-bidding Adlive permet aux éditeurs de pouvoir assurer le monitoring individuel des des SSP et ainsi de pouvoir piloter leur stratégie de monétisation de manière documentée. Ils ont ainsi les outils nécessaires à la prise de décision et peuvent opérer un Yield Management optimal sur leur configuration pour monétiser au mieux leur inventaire.

       

      N'hésitez pas à prendre un rendez vous avec la team Adlive pour obtenir une démonstration de la plateforme Adlive.

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter