Header Bidding : Devriez-vous considerez une configuration hybride ?

       

      Le Header Bidding est l'une des meilleures innovations qui ont bouleversé l'industrie de la publicité digitale au cours de la dernière décennie. Cette technologie révolutionnaire, qui s'exécute traditionnellement sur le coté navigateur, a ouvert la voie aux éditeurs pour maximiser leurs revenus et optimiser la rentabilité de leur inventaire d'annonces programmatiques.

       

      Cependant, comme il ne s'agit pas d'une solution clés-en-main, les éditeurs sont confrontés à certaines difficultés, en particulier lorsqu’ils décident d'augmenter le nombre de leurs sources de demandes (SSP, Ad Exchange, Ad Network). Plus le nombre d'enchérisseurs augmente, plus le temps de chargement des pages et la latence du site augmente, ce qui nuit à l'expérience de l’utilisateur.

       

      Une autre solution publicitaire que les éditeurs adoptent est le Header Bidding serveur à serveur. Les enchères de serveur à serveur ou S2S réfèrent au processus d'enchères unifiée se déroulant du côté du serveur plutôt que dans le navigateur du client.

       

      Avec le S2S, le stress sur le navigateur est allégé en effectuant un appel unique vers un serveur tiers et ensuite vers les partenaires de demande existants de l'éditeur. Globalement, le processus économise plus de temps de traitement, ce qui se traduit par des temps de chargement de pages plus rapides et une meilleure expérience utilisateur.

       

      Cependant, le S2S a aussi ses défis. L'un des principaux challenges est la non-synchronisation systématique des cookies ou la latence de leur synchronisation.

       

      La majorité des annonceurs utilisent les cookies pour cibler leurs clients, ce qui leur permet de cibler leur audience et de maximiser le retour sur investissement de leurs campagnes publicitaires.

       

      Le Header Bidding côté client n’est pas confronté au même problème puisque les cookies sont stockés sur le navigateur. En raison d’un risque de déperdition au niveau du ciblage S2S pour les annonceurs, les tarifs au CPM seront beaucoup plus bas que ceux du Header Bidding côté client. Selon une étude menée par Digiday, les éditeurs qui ont testé un Header Bidding 100% serveur à serveur ont enregistré une augmentation de 40% de la vitesse de la page, mais une baisse de 25 à 30% des revenus publicitaires.

       

      Comme vous pouvez le voir, l’un et l’autre ont leurs avantages et leurs inconvénients. La meilleure solution peut être trouvée dans une combinaison ou un modèle hybride des deux solutions.

       

      Grâce à la solution hybride Adlive Header Bidding, nous pouvons aider les éditeurs à déterminer la meilleure configuration Header Bidding pour leur inventaire. Avec Adlive, les éditeurs peuvent exécuter des tests multivariés afin de décider ce qui fonctionne le mieux pour eux.

       New Call-to-action