header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       March 21, 2018

      Il ne faut pas enterrer le header bidding client-side

      Bien que les éditeurs adoptent de plus en plus des connexions de serveur à serveur, le successeur annoncé du header bidding client-side classique, très peu d'entre eux l’installent en solution technologique unique. Toutefois, les éditeurs utilisent de plus en plus les deux techniques pour commercialiser leur inventaire, car le nombre d'éditeurs utilisant le header bidding et les connexions de serveur à serveur - server-side bidding - a augmenté de 50% au cours des quatre derniers mois.

       

      Alors que la transition vers une solution serveur à serveur accélère le chargement des pages, les appels publicitaires étant hébergés sur les serveurs des éditeurs et non sur les navigateurs, cette technologie n'en est encore qu'à ses balbutiements et peut présenter des ‘match rates” and “fill rates” plus faibles. Pour ces raisons, la plupart des éditeurs qui déplacent leurs appels publicitaires vers des serveurs conservent leurs fournisseurs header bidding pour s'assurer qu'ils ne perdent pas de revenus lorsqu'ils passent à une technologie plus récente.

       

      Parmi les 1 000 premiers sites sur Alexa qui font du programmatiques, 21% utilisent le header bidding côté serveur et côté navigateur pour vendre leur inventaire, contre 14% en septembre. En revanche, 6% des 1 000 principaux sites programmatiques reposent uniquement sur le header bidding côté serveur.

       

      Un des inconvénients des connexions de serveur à serveur est qu'il est plus difficile, pour le moment, pour les SSP et les DSP de faire le matching avec leurs utilisateurs IDs.

       

      Avec le header bidding côté navigateur, chaque SSP a accès au navigateur de l'utilisateur, ce qui signifie qu'il collecte et utilise ses propres données correspondantes pour se synchroniser avec les données correspondantes du DSP.

       

      Mais avec les wrappers de serveur à serveur, seul le fournisseur qui collecte les enchères a accès au navigateur de l'utilisateur, ce qui signifie que les autres fournisseurs doivent synchroniser leurs données avec les données de l'agrégateur. Cette étape supplémentaire peut réduire les correspondances - matching-.

       

      Théoriquement, si davantage de fournisseurs et d'éditeurs commencent à partager les données d'ID utilisateur, les taux de correspondance s'amélioreront et les plateformes programmatiques rempliront plus d'inventaire. Mais ces jours ne sont pas encore là, et la plupart des éditeurs resteront probablement sur le modèle hybride jusqu'à ce que les performances de serveur à serveur s'améliorent considérablement.

       

      Prêt pour la prochaine étape ? Prévoyez du temps pour rencontrer notre équipe.

       

       

       

       

       

       

       

       

       

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter