header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       March 02, 2018

      L’IAB Tech Lab élabore une nouvelle série de normes au fur et à mesure du développement du Header Bidding

      Pendant que le Header Bidding continue de gagner du terrain cette année, l’IAB Tech Lab se prépare à établir un ensemble de normes pour guider les éditeurs et les annonceurs tout au long du leur transition.

       

      L'IAB a annoncé un premier aperçu d’un projet de normes pour le header bidding, un document de neuf pages dont l’objectif est de fixer les critères d’un protocole commun à toutes les solutions de header bidding, qu’elles soient « client-side » ou « server-side » .

       

      Au cours de la dernière année, le Header-Bidding - un processus d'achat automatisé qui permet aux éditeurs de connecter leurs inventaires à de nombreux acheteurs potentiels avant de de recevoir la meilleure offre grâce à une enchère unifiée - devenait de plus en plus populaire, avec des entreprises comme Facebook et AOL qui lançaient leurs propres solutions.

       

      Les normes proposées s'inspirent en partie de plusieurs discussions Header Bidding avec des directeurs de publicité en janvier lors de l’assemblé annuelle de leadership de l'IAB. Alanna Gombert, directrice générale de l'IAB Tech Lab, a déclaré que le document devait être plus axé sur les «meilleures pratiques» que sur un ensemble de règles à suivre.

       

      "Nous ne pouvons pas mettre un standard sans analyser la data et comprendre les marchés, donc, en réalité, c'était une réponse aux besoins initiaux du header bidding", a-t-elle dit. "Ce n'est certainement pas une solution complète."

       

      Les normes sont divisées en trois sections et incluent des sujets tels que la façon dont les éditeurs peuvent fournir des informations aux serveurs publicitaires concernant diverses campagnes. Une autre section explique comment transférer des données entre les éditeurs et les annonceurs. Une troisième est axée sur le reporting des impressions et la façon de converger vers une standardisation.

       

      Des dizaines de sociétés ad-tech ont participé au développement du document, ainsi que plusieurs éditeurs et plateformes, notamment Amazon, AOL, Facebook et Google.

       

       

       

       

       

       

       

       

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter


      Related posts