RÉDIGÉ PARGrégoire Gaffié
          5 mins read

          L'importance de suivre les résultats et l'évolution des revenus de son inventaire publicitaire

          Grâce à l’arrivée du header-bidding il est désormais possible à un éditeur mid-market de travailler avec une multitude de SSP grâce à des acteurs technologiques qui proposent une intégration rapide et l’accès à une multitude de sources de demandes. Ces technologies pour qui la data et les insights sont un sujet primordial sont capables de regrouper au même endroit un grand nombre de statistiques avec une granularité importante.

           

          Un élément très important pour un succès à long terme d’une stratégie de monétisation est de suivre l’évolution des revenus et des impressions à une fréquence importante. Il est nécessaire d’avoir une vision claire sur un emplacement en particulier et de connaitre quelles sont les sources de demandes intégrées à celui-ci et quelles sont les performances par SSP.

          Il est ainsi plus facile de prendre des décisions quant au choix des SSP et de la mise en place de floor-price par exemple.

           

          D’une manière générale pour prendre une bonne décision il faut avoir en sa possession le plus d’informations possible. C’est la même chose pour la monétisation, l’un des éléments les plus important pour choisir ses partenaires header-bidding est de s’assurer que les reporting sont les plus exhaustifs possible. Il est crucial d’avoir des informations détaillées sur les revenus, les impressions et les cpms par format, par emplacement et surtout par SSP à minima. Ensuite pour aller plus loin il est également intéressant d’avoir une vision sur chacune des bids requests et bids responses. Cela permet de savoir à quel niveau de bid un SSP est prêt à payer et lequel remporte l’enchère et pourquoi. Il est intéressant de visualiser cela pour approfondir ses connaissances sur le header-bidding et se rendre compte que pour une impression donnée il y a une véritable mise en concurrence et qu’effectivement c’est le SSP le mieux disant qui remporte l’impression. Cela redonne confiance à la techno et rassure sur le fonctionnement du header-bidding.

           

          Bien entendu il faut aussi pouvoir trier l’ensemble de ses statistiques par dates et par jour. En effet le marché de la publicité digitale a une certaine saisonnalité et nous ne pouvons pas comparer les performances entre des mois creux comme peuvent l’être le mois d’aout ou le mois de janvier à des mois très dynamiques comme juin ou décembre.

           

          Live + vous permet d’avoir un reporting complet qui part du basique détail par emplacement et tri par date à la possibilité de visualiser le prix auquel un SSP est prêt à payer et le prix auquel un SSP gagne finalement l’impression. La console permet également de pouvoir avoir le détail des revenus par SSP ce qui permet de manière transparente de connaitre la part de chacun des acteurs dans les revenus du site web. L’éditeur dispose ainsi de toutes les informations nécessaires à la prise de décision et peut s’il le souhaite se lancer dans une stratégie de Yield Management de son inventaire.

          Topics: Reporting

          Développez vos compétences

          Stratégies et techniques d’acquisition sur Google Ads, Facebook, Instagram et en SEO !

          Articles récents