You've successfully subscribed to Adlive Content Hub
Great! Next, complete checkout for full access to Adlive Content Hub
Welcome back! You've successfully signed in.
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.
Success! Your billing info is updated.
Billing info update failed.
T-mobile et Sprint : une fusion qui profite à l'advertising

T-mobile et Sprint : une fusion qui profite à l'advertising

Bien que le ministère de la Justice puisse essayer de bloquer la fusion proposée entre T-Mobile et Sprint ce n’est pas encore conclut, le président de la Commission fédérale de la communication, Ajit Pai, a accordé sa bénédiction à la transaction plus tôt cette semaine.

Si T-Mobile et Sprint parviennent à fusionner, ils compteront environ 126 millions d’abonnés et deviendront le troisième opérateur télécom en importance aux États-Unis, derrière Verizon et AT & T, qui comptent respectivement 150 et 141 millions d’abonnés.

Et nous savons ce qui se passe lorsque les opérateurs télécoms atteignent leur objectif – ils commencent à réfléchir à la monétisation des données et à la publicité ciblée.

Mais ambition et envergure ne signifient pas forcément succès. Malgré les quelque 9 milliards USD dépensés pour acquérir AOL et Yahoo, Verizon Media anciennement Oath a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 7% au premier trimestre, pour atteindre 1,8 milliard USD. Le jury n’a toujours pas décidé si AT & T allait prospérer dans le secteur des médias. .

“Les grandes entreprises de télécommunication veulent toutes devenir Google, Facebook ou même Amazon et, au moins sur papier, elles devraient pouvoir le faire”, a déclaré Mitchell Reichgut, PDG de Jun Group.