header.jpg

      Articles Header Bidding à la une

       November 12, 2018

      Une étude du Trustworthy Accountability Group encourageante au sujet de la fraude

      Le Trustworthy Accountability Group (TAG) a publié jeudi dernier une étude révélant une baisse de 84% du nombre de fraudes par rapport à la moyenne du secteur de l’adtech quand l’ensemble des membres de la chaines logistique étaient impliqués dans un process de détection de la fraude.

       

      Plus de 75 milliards d’impressions ont été analysées par le TAG, comprenant de la vidéo, du traffic desktop et web mobile mais aussi de l’in-app. Ces analyses avaient pour but de détecter du trafic frauduleux ou de mauvaise qualité. Les données de campagnes analysées étaient issues d’acteurs qui ont participé à l’initiative du TAG comme Annalect, GroupM, Horizon Media, IPG ou Publicis Media.

       

      Joe Barone directeur associé de GroupM pour la brand-safety a pris la parole lors d’un événement organisé par le TAG à New-York la semaine dernière : « Nous disons à nos clients, si vous travaillez avec un adnetwork ou une régie publicitaire vous autorisez un tiers à acheter via le canal programmatique et vous ne pouvez pas être sûr que cet intermédiaire va servir les mêmes intérêts que vous. »

       

      Les premiers résultats de l’étude du TAG sont encourageants car la fraude diminue fortement, d’autant plus que l’étude porte également sur le trafic mobile. Celui-ci pour lequel la fraude a longtemps été un problème récurrent, compte le moins de représentants au sein du TAG. En effet seulement 109 entreprises « mobile first » sont certifiées, c’est le double de l’année dernière mais cela représente encore un part infime de l’écosystème mobile.

       

      Toutefois de gros acheteurs comme Procter & Gamble exigent désormais de leurs partenaires qu’ils obtiennent la certification du TAG, ce qui permet une augmentation de sociétés qui font en sorte d’être certifié.

      « Les principaux annonceurs de GroupM parmi lesquels P&G et Unilever exigent désormais ce type de transparence et la certification TAG » explique Barone.

       

      Il y a quelques années lorsque Group M a commencé à mettre en place une stratégie de brand-safety le sujet du trafic frauduleux était encore tabou et mal compris par les clients annonceurs de l’agence. Barone explique qu’il assistait beaucoup à des meetings qu’il a surnommé « Meeting ne me dite pas que !» où les annonceurs étaient interloqués quant à la fraude : « Ne me dites pas que la moitié de mes annonces ne sont pas vues par des humains », « Ne me dites pas qu’il y a plus de bots que d’humains qui cliquent sur mes publicités ? »

       

      Aujourd’hui les marques sont de plus en plus réalistes sur ce qui les attend au sujet de la fraude. Barone explique qu’il n’y a plus ce type de réunion désormais. Les agences et les annonceurs commencent à être plus ouverts à la discussion au sujet de la fraude. Pour améliorer la situation, du côté des agences il n’y a en effet pas lieu de faire de la rétention d’informations avec leurs clients annonceurs avec qui ils sont en contact quotidien.

       

      En Avril les 4As (American Association of Advertising Agencies) ont créé un consortium appelé « Advertising Protection Bureau » pour aider ses membres à partager leurs expériences quant à la fraude et leur permettre de résoudre les problèmes sous-jacents à cela plus rapidement.

       

      Pour Barone le plus important était de d’arriver à faire collaborer des agences concurrentes sur le sujet de la fraude. L’initiative « Advertising Protection Bureau » a aussi pour vocation d’aider les agences participantes à fonctionner correctement.

       

      Barone a rajouté qu’il fallait que les agences soient le plus rapide possible quant à la détection de la fraude et la gestion de ce sujet par rapport à ses clients annonceurs : « Il suffit de regarder la pression qui a été mise à Facebook et Google à ce sujet, nous devons être aussi rapide que possible pour informer nos clients du risque lié à la fraude»

      Prendre RDV
      Inscription Newsletter